Médicaments contre-indiqués par famille

Avant-propos

PharmaCes listes ont été préparées à partir d’éléments puisés aux meilleurs sources, notamment le dictionnaire Vidal des spécialités et la carte de soins et d’urgence établie par le Ministère français de la Santé avec le concours de l’Association Française contre les Myopathies (AFM-TELETHON).
L’usage de la dénomination commune internationale ou D.C.I. a été retenu pour l’identification des principes actifs.
Bien que ces listes soient très complètes, elles ne prétendent pas être exhaustives ni se substituer à l’avis des spécialistes.
Les principes actifs en gras et surlignés sont contre-indiqués pour les myasthéniques, les autres sont à utiliser avec précaution.
Mais seul un médecin est apte à juger du bien-fondé de l’usage d’un principe actif et d’en évaluer le rapport bénéfice/risque.

Anesthésiques

  • Curarisants
    Atracurium, Cisatracurium, Mivacurium, Pancuronium, Rocuronium, Vécuronium
  • Anesthésiques volatils (par inhalation)
    Sévoflurane, Mono et Protoxyde d’azote
  • Barbituriques IM ou IV (IntraMusculaire ou IntraVeineux)
    Phénobarbital, Thiopental
  • Autres anesthésiques non barbituriques
    Kétamine , Propanidide, Procaïne

Antibiotiques

  • Aminosides parentéraux ou en application locale
    Néomycine, gentamicine, nétilmicine, sisomicine, tobramycine, kanamycine
    … (traces dans les vaccins)
  • Polymyxines polypeptides par voie systémique ou en application locale
    Colistine, Polymyxine B
  • Cyclines injectables
    Tigécycline
  • Macrolides et apparentés
    Telithromycine, Lincomycine Clindamycine
  • Fluoroquinolones
    Ciprofloxacine, Levofloxaxine,

Cardiovasculaires

  • Antiarythmiques
    • Groupe I :
      Quinidine, Hydroquinidine, Procaïnamide , Propafenone ,
      Lidocaïne en IV (intraveineux)
    • Groupe II : Béta-bloquants
      Acébutolol, Aténolol, Bétatop Gé, Métoprolol , Nadolol, Oxprénolol, Pindolol, Propanolol, Sotalol
    • Groupe IV : Inhibiteurs calciques
      Diltiazem , Vérapamil, Nifédipine
  • Anticoagulants – Antiagrégants
    Dipyridamole

Neurologie-Psychiatrie

  • Myorelaxants—Antiépileptiques
    Diphénylhydantoïne ou Phénytoïne, Dantrolène
    , Baclofène, Carbamazépine, Clonazépam , Méphénésine, Méthocarbamol, Tétrazépam
  • Antihistaminiques – Antiallergiques
    Alimémazine, Bromphéniramine, Chlorphénamine, Dexchlorphéniramine, Diphénhydramine, Doxylamine, Hydroxyzine, Meclozine, Méquitazine, Oxatomide, Oxomémazine, Phénira-mine, Phényltoloxamine, Pizotifène, Prométhazine
  • Anxiolythiques – Benzodiazépines
    Alprazolam
    , Bromazépam, Clidinium, Chlordiazépoxide, Clobazam, Clorazépate, Clotiazépam, Diazépam, Etifoxine, Loflazépate, Lorazépam, Nordazépam, Oxazépam, Prazépam,
  • Hypnotiques – Benzodiazépines et dérivés
    Estazolam, Flunitrazépam, Loprazolam, Midazolam, Nitrazépam, Témazépam, Zopliclone
  • Psycholeptiques – Neuroleptiques
    Chlorpromazine, Fluphénazine, Lévomépromazine, Lithium

Ophtalmologie

  • Bêta-bloquants en collyre
    Bétaxolol, Cartéolol, Timolol, Timolol combiné

Produits de diagnostic

  • Produits de contraste injectables pour imagerie médicale
    Iode , Gadopentétate de méglumine
  • Explorations fonctionnelles cardiovasculaires
    Dipyridamole injectable

Vaccins vivants en cas de traitement immunosuppresseur

  • Polio orale, Rougeole, Rubéole, Fièvre jaune …

Divers

  • Antipaludéens
    Chloroquine, Halofantrine, Méfloquine, Quinine, Quinidine
  • Rhumatologie
    D-Pénicillamine
  • Urologie, vessie instable
    Oxybutinine
  • Apports magnésiens en IV
    Pidolate de Mg, Sulfate de Mg
  • Gastroentérologie
    Magnésium voie orale
  • Immunomodulateurs :
    Interféron alpha
  • Immunosuppresseurs et anti-inflammatoires :
    Corticoïdes en début de traitement
  • Dépendance à la nicotine :
    Patch nicotinique
  • Alcaloïdes de quinquina :
    Schweppes ® et boissons à alcaloïdes apparentés à la quinine
Dernière MàJ le : 28 juillet 2016 à 8 h 31 min

Page créée le 11 octobre 2012