l’azathioprine (Immuran® ou Immurel®)

l’azathioprine (Immuran® ou Immurel®) est utilisée en Europe depuis des années pour traiter la myasthénie mais elle n’a été introduite que récemment aux États-Unis comme accompagnement pour les plasmaphérèses.

Elle est utilisée principalement pour les patients qui ne tolèrent pas la prednisone ou n’y répondent pas ou alors comme une aide pour diminuer les doses de prednisone lorsqu’un patient le souhaite.

Les effets secondaires de ce traitement sont moins variés que ceux liés à la corticothérapie mais ils peuvent être très sérieux.

Les jeunes femmes qui souhaitent avoir des enfants doivent éviter ce traitement à cause du risque possible de malformation fœtale.

Il faut faire faire un comptage sanguin périodique en début de traitement afin de déceler rapidement une augmentation possible du nombre des globules blancs et rouges.

De plus des examens des fonctions vitales doivent être pratiqués régulièrement. Parfois une réaction systémique apparaît en début de traitement. Elle consiste en l’apparition de nausées, fièvre, vomissements, perte d’appétit et douleur abdominale.

Il faut alors stopper le traitement.

Alors que les effets secondaires se font connaître rapidement, l’amélioration apparaît elle très lentement et de façon si subtile qu’elle n’est parfois décelable que rétrospectivement.

Les rémissions qui se produisent sous azathioprine sont, comme sous prednisone, dépendantes du traitement (c’est à dire que le traitement doit être maintenu) et que les symptômes réapparaissent dès l’arrêt du traitement.

Il reste encore beaucoup à apprendre à propos de l’azathioprine, en particulier en ce qui concerne le risque associé de cancer.

Dernière MàJ le : 3 décembre 2012 à 16 h 16 min

Page créée le 29 septembre 2012