Traitement court terme Les anticholinestérasiques

Les anticholinestérasiques , qui augmentent le taux d’acétylcholine, transmetteur neuromusculaire présent dans le corps, par le blocage des enzymes qui en temps normal le bloque, incluent la néostigmine (Prostigmine®) et la pyridostigmine (Mestinon®) .

Un autre médicament de la même famille, le chlorure d’ambénium (Mytélase®) est utilisé moins fréquemment. Ces médicaments ne guérissent pas la myasthénie mais apportent un soutien temporaire aux patients afin de les aider à fonctionner au mieux. Certains muscles peuvent s’améliorer pour quelques heures, tandis que d’autres restent insensibles à ces médicaments ou même deviennent davantage fatigués.

Parce que le rôle et la fatigue du muscle varie tant d’un patient à un autre, il n’y a pas de doses ni même de moments prédéterminés pour prendre ces médicaments.

Pour les nourrissons et les enfants, la dose est fixée en fonction du poids, en débutant à 1mg/kg pour le Mestinon® et 0.3mg/kg pour la Prostigmine®.

En règle générale, la dose adulte se situe entre 1/2 et 2 comprimés de 60mg de Mestinon® ou alors est équivalente à 15mg de Prostigmine®.

Il est conseillé de laisser au moins 3 heures entre chaque prise, de toujours en prendre le moins possible afin d’éviter la tolérance (le médicament est moins efficace avec le temps) ou l’overdose.

Ces médicaments produisent un effet maximal (bon ou mauvais) environ 1 à 2 heures après l’ingestion. Leurs effets ne se font plus sentir après environ 3 heures, parfois plus. Donc, il est recommandé aux patients qui ont des difficultés à mâcher ou déglutir de prendre le médicament suffisamment longtemps avant le repas de façon à avoir le maximum de force à ce moment-là.

Ces médicaments peuvent provoquer des crampes d’estomac ou une hyperactivité du système digestif. Il doivent donc être pris avec des aliments doux afin de minimiser ces problèmes. Une augmentation de la transpiration et de la salivation, des fasciculations ou des crampes musculaires sont d’autres effets indésirables et désagréables de ce type de médicaments.

Dans le cas où ces effets apparaissent, il est préférable d’augmenter l’écart entre chaque prise voire de diminuer la dose de Mestinon®.

Le Mestinon® existe aussi sous forme « retard » de 180 mg.

Dans cette forme, 60 mg sont libérés immédiatement et les 120 mg restants sont libérés après plusieurs heures. Le Mestinon Retard® est utilisé chez des patients qui ont besoin de médicaments tout au long de la nuit. Cependant cette forme de préparation à un effet moins prédictible que le Mestinon ®« classique ».

Le Mestinon® existe aussi sous forme liquide, en sirop pour les nourrissons ou les personnes ayant de la difficulté à avaler leurs comprimés.

Dernière MàJ le : 3 décembre 2012 à 16 h 03 min

Page créée le 29 septembre 2012