Historiquement, l’éphédrine était connue une dizaine d’années avant l’utilisation des anticholinestérasiques pour améliorer la force musculaire des myasthéniques.

Elle est encore utilisé dans certains cas pour des patients ayant besoin d’une aide supplémentaire et qui ne sont pas ennuyés par les effets secondaires (nervosité, palpitations, insomnie).

L’éphédrine se prend sous forme de comprimés de 25 mg, 2 à 3 fois par jour.